Sport féminin : Simone Biles critique la gymnastique américaine sexuelle proposition de règlement pour agression

49th FIG Artistic Gymnastics World Championships - Day Ten

Il y a deux ans, Larry Nassar, le médecin américain de gymnastique, a été condamné à jusqu'à 175 ans de prison pour ses abus systématiques sur plus de 150 jeunes femmes. Mais des années plus tard, les survivants attendent toujours une enquête et Simone Biles s'est tournée vers Twitter avec frustration.

Elle était en route pour un camp d'entraînement à Indianapolis eta écrit| ||201: "Ugh at the airport. Heading to team camp. Still want answers from USAG and USOPC. Wish they BOTH wanted an independent investigation as much as the survivors & I do. Anxiety high. Hard not to think about everything that I DON’T WANT TO THINK ABOUT!!!"

"Et ILS ne veulent-ils pas aussi savoir COMMENT tout a été autorisé à arriver et QUI a laissé cela arriver pour que cela N'ARRIVE PLUS JAMAIS ? t les gens soient tenus responsables ? À qui dois-je demander ? Je suis déchiré à ce stade..."

Les questions de Biles surviennent alors que USA Gymnastics a annoncé une proposition visant à régler des centaines de poursuites relatives à leur échec à protéger les athlètes contre Nassar.

Lestermes de la proposition incluent la libération de nombreux membres de l'équipe de gymnastique américaine, y compris les anciens entraîneurs Marth et Bela Karolyi et les officiels olympiques américains. Cela leur permet également de retenir qui au sein de l'organisation était au courant et a caché les abus de Nassar.

La proposition comprend un$215 millions de règlement qui serait divisé entre 100 poursuites représentant plus de 350 athlètes. Le chiffre fait partie d'une proposition de mise en faillite et correspond au montant que les assureurs de USA Gymnastics seraient prêts à payer.

Les remarques de Biles ont reçu un large soutien, notammentde Rachael Denhollander|| |224, the first to publicly accuse Nassar of sexual abuse. The former gymnast wrote: "I stand with Simone, and every other courageous survivor."

Denhollander a appelé les sponsors à agir en solidarité avec les gymnastes, demandant : les athlètes au sérieux et arrêter de financer des organisations qui facilitent et hébergent des agresseurs ? Ces athlètes méritent tellement mieux."

Alexandra Raisman, quintuple médaillée olympique, a également tweeté en faveur de Biles, appelant à une enquête complète. Elle a écrit : "Le problème, c'est que l'USAG et l'USOC ne veulent pas que quiconque le sache. Il s'agit d'une dissimulation massive. La seule façon pour quiconque de savoir ce qui s'est réellement passé est si quelqu'un les oblige à divulguer TOUS les documents et données pour enquêter."

News Now - Sport News