La saison 2011/12 du Real Madrid sous Jose Mourinho est criminellement sous-estimée

Real Madrid were dominant in La Liga during the 2011/12 season

Le temps de Jose Mourinho en tant qu'entraîneur du Real Madrid n'est pas souvent dans les mémoires de la majorité des fans de football.

Querelles avec Iker Casillas , Sergio Ramos et Cristiano Ronaldo sont ce qui a défini l'ère Mourinho et le « Special One » n'a pas été en mesure de livrer la Ligue des champions pendant son mandat.

Cependant, en 2011/12, l'équipe du Real Madrid de l'actuel manager de Tottenham était responsable de l'une des saisons les plus dominantes jamais vues dans le football européen.

En fait, c'est une campagne qui est criminellement sous-estimée dans l'ordre des choses, surtout compte tenu du nombre de fois où l'on se moque du centurion de Manchester City ' saison 2017/18.

Certains journaux espagnols ont qualifié le triomphe 2011/12 de Los Blancos de 'La Liga de los Records', qui se traduit par 'T a League of Records'.

C'est parce que les hommes en blanc ont été terriblement bons lors de leurs 38 matchs de championnat, marquant 121 - oui 121 - buts en cours de route, une moyenne de 3,18 buts par match.

Ce total est un record parmi les cinq meilleures ligues européennes et pour le contexte, les centurions de City n'en ont rassemblé que 106.

L'équipe de MourinhoReal Madrid équipe terminée sur 100 points, remportant 32 matchs - dont 16 à l'extérieur - et perdant à seulement deux reprises.

Ronaldo a assuré le Pichichi en marquant 46 buts en Liga, avec Gonazlo Higuain (22 buts) et Karim Benzema (21 buts) apportant des contributions importantes.

Vous trouverez ci-dessous une vidéo qui rend hommage à l'une des équipes les plus grandes - et les plus sous-estimées - de l'ère moderne .

VIDEO

Mesut Ozil et Angel Di Maria créant des occasions de s'amuser, tandis que Ronaldo, Higuain et Benzema ont fait en sorte que marquer des buts semble beaucoup trop facile.|| |253

Who says Mourinho teams can't look good, eh?

Le seul inconvénient de la campagne était le fait que la domination de la Liga ne pouvait pas être reflétée en Europe.

Malgré le fait d'être confortablement la meilleure équipe du monde au cours de la saison, Mourinho a vu sesLigue des Champions rêves brisés à Bernabeu, alors que le Real a été éliminé par le Bayer Munich aux tirs au but en demi-finale.

Pas de chance, Jose.

Nouvelles maintenant - Sport News