Sport féminin : ce jour-là à 2009 : L'Angleterre bat la Nouvelle-Zélande pour remporter son premier titre de Coupe du monde à l'étranger

Gordon Brown Holds A Reception For The England Women's Cricket Team

Ce jour-là, il y a 11 ans, les femmes d'Angleterre remportaient leur troisième Coupe du monde ODI après avoir battu la Nouvelle-Zélande par quatre guichets au North Sydney Oval à Sydney.

L'Angleterre avait remporté deux précédentes Coupes du monde à domicile, en 1973 et 1993, mais c'était la première fois qu'elle goûtait à l'argenterie en dehors de son pays.

L'équipe cette année-là était dirigé par Charlotte Edwards, et comprenait d'autres grands de tous les temps tels que Laura Marsh et Sarah Taylor. L'Angleterre est entrée dans le tournoi comme l'une des favorites aux côtés de la Nouvelle-Zélande, mais c'est l'Australie, jouant elle-même à domicile, qui a été considérée comme l'équipe à battre.

L'équipe locale n'a cependant pas pu atteindre la finale, malgré avoir battu l'Angleterre dans l'étape Super-Six de la compétition.

Seulement 2 300 ont assisté à la finale au total, loin des 86 000 qui ont rempli le MCG plus tôt ce mois-ci lors de la finale de la Coupe du monde T20. Bien que cela souligne à quel point le cricket féminin s'est développé au cours de la dernière décennie, étant donné le manque de reconnaissance du jeu à l'époque, il convient de se rappeler les exploits d'Edwards, Taylor et co. lors de cette journée torride à Sydney.

Le capitaine néo-zélandais Haidee Tiffen a remporté le tirage au sort et a choisi de frapper en premier. La polyvalente Lucy Doolan a marqué un total de 48 non éliminés, mais l'Angleterre a limité les fougères blanches à seulement 166 alors que Nicky Shaw a obtenu un record en carrière de 4-32 sur 8,2 overs. Les six quilleurs anglais ont revendiqué au moins un guichet, y compris Katherine Brunt, 23 ans, qui est toujours un pilier de l'équipe anglaise aujourd'hui, alors que la Nouvelle-Zélande a été éliminée en un peu moins de 48 overs.

En réponse , les premiers frappeurs de l'Angleterre ont donné le ton. Sarah Taylor et Caroline Atkins ont marqué respectivement 39 et 40, alors que l'Angleterre a battu 74-0 avant que Taylor ne soit licencié. Malgré la perte d'Atkins, Claire Taylor et Charlotte Edwards à un prix plutôt bas après cela, l'Angleterre a confortablement pourchassé la cible avec un peu moins de quatre overs restants. Shaw a été nommée joueuse du match bien qu'elle n'ait pas été incluse dans l'équipe d'origine, lors de ce qui a peut-être été le meilleur jour de l'histoire du cricket féminin anglais.

Depuis lors, l'Angleterre a remporté une autre Coupe du monde en 2017, une fois à nouveau dans des conditions familiales. Anya Shrubsole, Katherine Brunt, Sarah Taylor et Laura Marsh étaient également toutes présentes il y a trois ans, mais leurs performances ce jour-là à Sydney en 2009 ne seront jamais oubliées.

News Now - Sport News