Sport féminin : Sofia Shapatava lance une pétition pour soutien de l'ITF pendant la pandémie

TENNIS-FRA-OPEN-WOMEN

Plus de 650 personnes ont signé une pétition sur change.org lancée par le numéro mondial 371 Sofia Shapatava de Géorgie.

Shapatava a lancé la pétition qui est appelant au soutien financier de groupes comme la Fédération internationale de tennis, la WTA et l'ATP alors que les tournées féminines et masculines ont été suspendues.

Ce mois-ci, la WTA et l'ATP ont suspendu leurs tournées jusqu'au début du mois au moins. juin alors que le coronavirus continue de se propager à travers le monde. La nature de la mise en place de la tournée et les coûts impliqués pour se rendre à des événements dans différentes villes du monde peuvent signifier que les joueurs vivent souvent au jour le jour.

La pétition lancée par Shapatava, 31 ans, demande pour les organismes organisateurs pour"aider [les joueurs] à traverser ces moments difficiles pour notre sport". Elle a déclaré à l'agence de presse PA que la pétition était un "moyen d'être entendue" par l'ITF.

Les grands tournois, dont l'Open de France à Roland-Garros, ont déjà prévu de reporter les événements à la lumière des restrictions de verrouillage imposées. par les gouvernements du monde entier.

Historiquement, le tournoi sur terre battue se joue au mois de mai, mais cette année, il a été déplacé en septembre. Wimbledon est le prochain tournoi du Grand Chelem qui devrait annoncer qu'il reportera la compétition à plus tard dans l'année.

Shapatava a déclaré à l'agence de presse PA que les restrictions de verrouillage rendaient extrêmement difficile pour les joueurs inférieurs au classement de joindre les deux bouts et c'est pourquoi elle a décidé d'agir.

"Les joueurs de tennis les moins bien classés n'ont pas d'économies et c'est un sujet très difficile.

"Habituellement, tout le monde gagne de l'argent sur le côté des entraîneurs ou des matchs de clubs ou des tournois à prix monétaires mais, dans cette situation, les pays sont en lock-out donc il n'y a aucun moyen d'obtenir des revenus supplémentaires. Nous n'avons aucune sécurité et personne ne s'occupe de nous.

"Je suis vraiment inquiet. Je suis sûr que je peux mettre de la nourriture sur la table. Mais personne n'a arrêté les factures et nous devons toujours tout payer chaque mois."

La Lawn Tennis Associationa publié une déclaration disant que leur objectif serait "de s'assurer que les entraîneurs de tennis, les sites, les bénévoles, les officiels et les joueurs sont soutenus de toutes les manières possibles".

Actualités - Actualités sportives
| ||377