La meilleure caisse de fléchettes de tous les temps ? Le ridicule 132 de Phil Taylor en 2008

p1f6u6e409vfso9m1on21jlqd1bf.jpg

Vainqueur de 85 titres majeurs au cours d'une brillante carrière de 31 ans, Phil Taylor est l'homme le plus titré à avoir lancé une série de flèches pour gagner sa vie.| ||208

With so many triumphs to his name, ‘The Power’ could be forgiven for not recalling the final moments of each one of his championship wins. The closing stages of the 2008 World Matchplay final, however, will surely be among some of his fondest memories.

A la recherche de sa neuvième victoire dans le tournoi, la tête de série Taylor a affronté la tête de série numéro trois James Wade à les jardins d'hiver à Blackpool, avec le titre convoité et 60 000 £ en jeu pour le vainqueur.

Les deux hommes avaient connu un passage relativement simple à travers les quatre premiers tours de l'événement et un concours passionnant était attendu dans leur meilleur des 35 matchs décisifs.

Wade est entré dans le match en quête de revanche, après avoir été battu par Taylor en finale de la même compétition. Quelques fléchettes magnifiques ont été jouées par la paire, chacune terminant avec une moyenne supérieure à 100. 

Cependant, comme si souvent au fil des ans, la classe de Taylor l'a vite dit. Wade a vaillamment essayé de suivre le rythme de la légende née à Stoke, mais ce n'était pas le cas.

Ayant besoin de 18 manches pour assurer la victoire, Taylor a remporté la 26e manche du match à son tour pour prendre le score à 17-9.

Cependant, lorsque Wade a pris le contrôle de la prochaine étape, il semblait que Taylor serait obligé d'attendre un peu plus longtemps pour commencer ses célébrations. Avec son adversaire assis sur seulement 40, le champion du monde à 16 reprises a dû retirer un improbable 132 pour empêcher Wade de prolonger le match. double 16. Lorsque Taylor a frappé le taureau extérieur avec sa première fléchette, sa tâche semblait presque impossible. Il lui en fallait 107 – avec seulement deux fléchettes en main.

A 132 checkout typically sees a player hit two bullseyes, followed by double 16. When Taylor hit the outer bull with his first dart, his task looked almost impossible. He required 107 – with just two darts in hand.

Taylor a habilement réussi à trouver un triple 19 pour marquer 57 avec sa fléchette suivante, ce qui lui a demandé une cible improbable pour remporter le titre.

“The bull looks like it’s covered,” exclaims the commentary, referring to the fact that Taylor appeared to have blocked his target when hitting 25 with his first dart. He needed a miracle to nail the shot – and he got it!

p1f6u6k2a01aud1tgr111pns61o6sj.jpg

La foule est devenue complètement folle et même Taylor lui-même a regardé avec incrédulité les événements qui venaient de se dérouler. S'il y avait un moyen de gagner un trophée majeur, c'était bien celui-là.

Capturé à la télévision en direct, une meilleure finition sera difficile à trouver. L'effort de Taylor est sans doute le meilleur contrôle de l'histoire du sport.

News Now - Sport News